La 6e Mission agricole d’Assistance chinoise au Sénégal :La coopération agricole entre la Chine et le Sénégal est en train d'être boostée

Écrit par Léheybé Aidara

Han Xiaofei, conseiller économique et commercial de l'ambassade de Chine au Sénégal octroie les certificats aux élèves

Une délégation de 13 techniciens chinois séjourne au Sénégal. La 6e Mission Agricole d’Assistance Chinoise est composée de deux équipes : le groupe des riziers et celui

des légumiers.86 hebdo est allé à leur rencontre à Sangalkam, une localité située dans le département de Rufisque, à une trentaine de kilomètres de Dakar la capitale du

Sénégal. Leurs missions ; former sur la technique agricole, la démonstrationet l’instruction en matière de sélection et de culture de bonnes semences.


 

Zhou Jianpeng, chef de la 6e Mission Agricole d’Assistance Chinoise au Sénégal présente la situation des agricultures sur le champ

Cette mission technique, composée de 13 membres, permettra la poursuite de la formation multiforme sur la technique agricole, la démonstration et l’instruction en matière de sélection et de culture de bonnes semences, informe M. Zhou Jianpeng, chef  de la 6e Mission Agricole d’Assistance Chinoise au Sénégal. Cette dernière a un siège au Centre de formation de Sangalkam, situé dans le département de Rufisque qui effectue l’expérimentation et la démonstration en matière de culture maraîchère sur un champ de 2,1 hectares.


 

Le champ à Sangalkam

Sur les lieux, une trentaine de jeunes formés reçoivent leurs attestations des mains des autorités Chinoises et Sénégalaises ce Samedi 01 Décembre 2018 après

avoir reçu une formation en technique agricole. Car selon eux " former c’est transformer " comme l’explique le Directeur du Centre ModouFallThioune.Ce samedi

01 Décembre 2018, ces élèves en horticulture suivent dans les locaux de la mission leur dernière séance de formation ; la réception de leurs attestations.


 

Les élèves dans la classe pour suivre la formation

Des cahiers et des stylos sont disposés sur une table. Rien n’est négligé pour permettre de dispenser une formation de qualité : vidéoprojecteur, appareils photos,

photocopies des supports de cours."La mission, nous apporte un surplus. Elle nous permet d’acquérir de nouvelles techniques et d'avoir de bons rendements", explique

le porte-parole des récipiendaires. « Deux cent à trois cent personnes ont été forméescette année » avec les différents cycles de formation et la demande demeure

forte informe t-il. Pour cela le Directeur appelle à redynamiser le centre et à insister sur le transfert de compétences. Son souhait est « l’ouverture d’une troisième base »

pour les cultures pluviales qui concernent le manioc, sorgho, maïs et autres.


 

Les élèves écoutent attentivement les cours

Il affirme aussi cette méthode d'apprentissage venue de Chine, permet de lutter contre la pauvreté. Mais sa doléance, est bien notée par le Président de l’Académie

de la Formation du Ministère du  Commerce de la Chine. Chang Hexi souhaite un « approfondissement de la coopération agricole » car sa place est indéniable dans les

relations Sino-sénégalaises.


 

Han Xiaofei, conseiller économique et commercial de l'ambassade de Chine au Sénégal et Chang Hexi, président

de l’Académie de la Formation du Ministère du  Commerce de la Chine écoutent le rapport de la mission

M.Chang d’ajouter que le but et l’objectif sont uniques pour les deux pays ; « former beaucoup de Sénégalais ». Et il compte booster la coopération agricole et tendre vers l’autosuffisance en riz mais aussi pour les autres produits.

Avec l’aide des agronomes chinois, une centaine de serres anti-insectes ont été construites et une quarantaine de variétés de légumes cultivés. Par ailleurs, le centre fournit aussi de manière itinérante un service technique aux 35 foyers-pilotes, dont les fermes s’étendent sur 800 hectares.

 


 

Les légumes de serre

Pour rappel, c’est à la demande du gouvernement sénégalais que l’Etat chinois a envoyé une mission technique et agricole au Sénégal depuis 2006. Cette mission

technique et agricole qui intervient dans les centres de Sangalkam et de Podor est chargée de faire de l’expérimentation, de la démonstration, de l’initiation en matière

de sélection de production de semences de qualité et d’organiser une formation multiforme sur les techniques agricoles. En cela, la mission joue un rôle important dans

les progrès enregistrés dans l'amélioration de la capacité des maraîchers et l’augmentation de leurs rendements et revenus, attestent les personnes encadrées.

Retour en haut